Combler les vides

Le réseau de mesures officielles belge (stations synoptiques uniquement) compte actuellement 30 stations. Cela signifie environ 1 station par 1.000 km². Il se peut donc que, de temps à autre, nous ne puissions mesurer des phénomènes très locaux, tels que des rafales de vent ou des orages. Ces phénomènes sont en partie observés par notre réseau de stations climatologiques et par des réseaux de mesures régionaux, desquels nous recevons déjà les données. Pour les précipitations, nous pouvons en plus faire appel aux images des radars météorologiques. Malgré tout, l’apport des données fournies par WOW-BE est très utile afin d’évaluer en temps-réel les situations extrêmes (amélioration de nos avertissements), ainsi que lors de l’analyse a posteriori de certains phénomènes.

Les stations synoptiques.

Retour