Le pionnier : Virgo Sapiens Londerzeel

En 2015, et à l’initiative du professeur de STEM (Science, Technology, Engineering and Mathematics), Maarten Van Ackerbroeck du Virgo Sapiensinstituut à Londerzeel, une station météo fut achetée et installée sur le terrain de l’école. Il s’agit d’une station automatique du type Oregon Wmr200 et elle est connectée à WOW-BE via un MeteoBridge (pour plus de détails, voir la rubrique Avant de commencer).

Maarten : « Nous recherchions une station avec laquelle nous pourrions facilement télécharger et exploiter (en Excel, par exemple) les données mesurées, afin de pouvoir les analyser. Par la suite, la prise en main de la station achetée s’est avérée plus difficile que nous ne pensions. Le software livré avec la station était très utile, mais il nous était impossible d’extraire les données en Excel afin de pouvoir les analyser. »

Afin de résoudre ce problème sans pour autant devoir acheter une nouvelle station météo, les professeurs de l’école ont cherché un moyen de pouvoir disposer de leurs données lors de leurs leçons. La solution fut trouvée en connectant la station au réseau WOW.

Via WOW, nous pouvons exporter nos données simplement en Excel.

Maarten : « Nous avions aussi besoin d’acheter un Meteobridge afin de pouvoir télécharger nos données dans le réseau WOW. Un mode d’emploi pour tout configurer était livré avec l’appareil, mais ce ne fut pas si simple ! En quelques étapes, nous avons pu connecter notre station météo aux serveur WOW du UK Met Office. Via WOW, nous pouvons exporter nos données simplement en Excel. »

La motivation

La motivation nous vient de vouloir mettre à bien un projet autour de la météo pour le cours de STEM.

Maarten : « Les élèves doivent, eux-mêmes, développer et construire des instruments de mesure simples, afin de pouvoir étudier les différents éléments de la météo. Après cette phase, le but est d’analyser nos propres données. Nous utilisons les données de notre station comme valeurs de référence provisoirement, afin de pouvoir calibrer leur baromètre fait-main, par exemple. »

Le prix

Le prix d’achat de la station météo + un senseur d’UV supplémentaire fut de l’ordre de 360 euros. A cela, il faut ajouter le coût du Meteobridge, qui fut d’environ 150 euros.
« Il est maintenant grand temps de tout réinstaller. L’anémomètre, la girouette et le senseur UV se trouvent actuellement sur le point le plus élevé du bâtiment scolaire, et ne sont pas du tout faciles d’accès, » selon Maarten.

 

Vers la page de cette station

 

Vous voudriez aussi partager votre expérience avec votre station météo scolaire ? Devenez, vous aussi, ambassadeur WOW !